LES RENCONTRES LITTÉRAIRES DE MORIERES

LES RENCONTRES LITTÉRAIRES DE MORIERES

FABRICE PICHON

Image2.png

 

Naissance à Besançon un 31 décembre …privant ma mère d’un réveillon et faisant bénéficier mon père d’une demi-part fiscale…chaque médaille a son revers. Après des études de Droit abandonnée au profit des paillettes d’un emploi de "G. O." dans un Club de vacances à Cannes, je me suis rangé des nuits de folie en intégrant une société d'assurances. La plume me chatouille depuis le collège, encouragé par une prof de français qui préférait Georges Pierquin à Émile Zola. En 2000, lauréat d'un concours organisé par le journal Le Bien Public et les quotidiens de Bourgogne avec un premier thriller diffusé sous forme de feuilleton pendant six mois. Par la suite les idées s'entassent dans un coin de l’esprit et la vie poursuit son cours.

Chacun porte en lui ses propres déchirures, et quitter sa ville et ses racines à l'âge de douze ans fut certainement une de celles qui me marqua le plus profondément. Ce n’est que devenu adulte que je me suis aperçu des fantômes qui hantaient mes placards. C'est sans doute ce qui m'amena à faire mes premiers pas dans l'univers du polar avec Vengeance sans visage, histoire de remettre quelques pendules à l’heure au travers d’une fiction en imaginant ce qui aurait pu être. Puis je me suis pris de passion pour l’écriture qui est devenue une véritable addiction avec en toile de fond le passé qui est un personnage à part entière, et la dualité des êtres que j’affectionne.

Ainsi sont nés « Le complexe du prisme » en 2013 et « Le Mémorial des anges » en 2014

TITRES

 

 

Image3.jpg

VENGEANCE SANS VISAGE

En mettant fin à ses jours, Ghislain n’imagine pas qu’il va créer Heimatlos, un être né de la souffrance de l’un de ses proches trente années plus tard.
Un être mystérieux qui accomplira la vengeance qui le hante, exécutant ses victimes sur les portes de la Citadelle de Besançon et au fronton de la Porte Noire, semant sur son passage les fausses pistes et les faux-semblants.
La commissaire Nicole Desvignes est lasse de ces meurtres qui rythment sa carrière, fatiguée de se battre contre l’IGPN qui soupçonne son adjoint de proxénétisme et dont elle est persuadée de l’innocence.
Lorsqu’un faisceau de présomptions oriente son enquête sur la piste de Stéphane Victor, le propre fils de son adjoint désavoué, Nicole Desvignes obtient du procureur Dumont trois jours pour élucider le mystère de ce tueur .
Flanquée de son équipe et de son nouvel adjoint le commandant Pulien, elle engage alors une course contre la montre pour stopper des meurtres qui semblent viser les architectes de la cité.
Trois journées d’une enquête haletante où le tueur ne laisse aucune trace et semble toujours avoir une longueur d’avance.
Trois jours pour une enquête qui mènera Nicole Desvignes de Besançon à Dijon, de la cité balnéaire de Cavalaire au bourg Franc-comtois de Pouilley-les-Vignes sur les traces d’un passé qui rattrape le présent.
Mais ces trois jours seront-ils suffisants pour comprendre Heimatlos, l’identifier et le stopper dans sa soif de vengeance?

Image4.jpg

LE COMPLEXE DU PRISME

Il ne demande rien, seulement respirer l’odeur de la ville, caresser de nouveau la chaleur des murs. Il erre le long des façades de pierre bleu et rose, se fond dans l’ombre des porches.
Une si longue absence ne lui a pas fait oublier cette ville et ses années de bonheur.
Il ne demandait rien, mais une seule image a suffi. La digue s’est rompue et un flot de haine s’est emparé de son corps, de son esprit, de son âme. Il n’a plus le choix, il doit tuer. Tuer pour prouver son innocence.
En quittant Bergerac pour prendre la tête du groupe PJ de Besançon, la commissaire Marianne Bracq aurait certainement souhaité avoir le temps de s’installer avec ses deux filles et se familiariser avec son nouvel univers.
Il faudra qu’elle patiente avant de prendre possession de son nouveau bureau et mieux connaitre sa nouvelle équipe, les lieutenants Magnin et Goncalves, la capitaine Alaoui et le commandant Victor, futur retraité :
Le corps éviscéré d’une clocharde est découvert le jour même au bas des marches du square Castan ; square antique de la ville au pied de la Porte-Noire.
Un meurtre qui pourrait n’être qu’un banal fait divers, si d’étranges marques n’avaient pas été découvertes gravées dans les chairs lors de l’autopsie. Signes cabalistiques ou message codé ?
L’assassin rôde dans la ville pour délivrer son message et faire de nouvelles victimes sur les rives du Doubs.
Comprendre cet étrange code, décrypter le message d’un tueur avant que d’autres innocents ne succombent sous la lame du tueur, sera la première enquête de la toute nouvelle commissaire. Le temps lui est compté.
Mais c’est une plongée dans un passé trouble que Marianne Bracq devra accepter de faire, et reprendre une enquête vieille de trente ans pour comprendre et arrêter ce tueur.
Une plongée d’où Marianne pourrai bien ne pas sortir indemne, car malgré elle, la commissaire Bracq semble être le trait d’union entre le passé et le présent

Image5.jpg

LE MEMORIAL DES ANGES

Un psychiatre liquidé, un flic qu’on tente d’assassiner, une documentaliste qui passe de vie à trépas…La vie de la division du SRPJ de Besançon est aussi tumultueuse que les eaux du Doubs en pleine crue. Lorsqu’un procureur obstiné leur met des bâtons dans les roues et qu’il faut travailler de concert avec la gendarmerie, parce qu’une des victimes a eu l’excellente idée de se faire liquider en banlieue dijonnaise, rien ne va plus au commissariat de la Gare d’eau.
Tirer le fil pour démêler la pelote, prouver les liens entre ces affaires alors que personne n’y croit, remuer un passé obscur et fouiller dans la vie privée de ses hommes alors que la sienne est chancelante…La commissaire Bracq n’est pas à la fête. Une enquête où plus que jamais le passé est une clé et les apparences trompeuses

« Les contes de fées ne disent pas aux enfants que les dragons existent. Les enfants savent déjà que les dragons existent. Les contes de fées disent aux enfants qu'on peut tuer les dragons. »
G.K. Chesterton

 

 

Retrouvez Fabrice sur son site :  http://www.fabricepichon.com/



21/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres