LES RENCONTRES LITTÉRAIRES DE MORIERES

LES RENCONTRES LITTÉRAIRES DE MORIERES

GILBERT HEU

gilbertheu.jpg

 

Originaire du nord de la France, Gilbert Heu a quitté très tôt sa région natale pour faire son Tour de France chez les Compagnons du Devoir.

Devenu père de famille et professeur dans l'enseignement technique, il a cherché à retrouver ses racines. Il s'est plongé dans la généalogie, sa vulgarisation et sa transmission.

La fréquentation des divers services archives lui donne la matière de ses divers romans vécus, venus et à venir.

Toujours disponible, au service de la transmission de ses connaissances, il se prête volontiers à l'animation de conférences ayant pour thèmes : "La généalogie" ou "Le compagnonnage".

 

TITRES

 

 

mal_aime.jpg

LE MÂLE AIME

 

 

Il est des personnes dont on dit qu’elles sont nées sous une bonne étoile, qu’elles sont nées coiffées ou encore avec une cuillère d’argent dans la bouche.

 

J’ai parfois entendu dire que certains étaient nés sous une mauvaise étoile, mais encore jamais qu’ils étaient arrivés en étant décoiffés ou avec une cuillère en bois dans la bouche.

 

Quand un enfant arrive dans un milieu favorisé, il a toutes les chances d’avoir une enfance protégée et agréable. Si ses parents assument leur rôle, il grandira dans l’exemple, et la ligne de son avenir est toute tracée.

 

Quand il a surmonté les épreuves, il éprouve un besoin irraisonné d’être aimé. Comme on ne peut être aimé sans aimer soi-même, tel un ludion, avec ses hauts et ses bas, il plonge à corps et à cœur perdu dans la galanterie, quitte à y laisser son âme.

 

Avec Le Mâle aimé, Gilbert Heu nous fait suivre l’itinéraire d’un homme qui découvre toutes les faces de l’amour. Alternant les mésaventures plus ou moins cocasses, il est tour à tour le mâle aimé et le mal aimé.

 

En dépit de ses maladresses, trouvera-t-il l’Amour ?

 

 

flamand_fermete.jpg

 

FLAMAND LA FERMETE

 

Dans ce roman, vous pourrez découvrir le cheminement tout aléatoire d'un jeune garçon écorché par la vie.
Il trouvera dans l'adversité, la volonté d'affronter la conduite difficile des jeunes travailleurs itinérants dans l'ancestral compagnonnage. Vous l'accompagnerez sur le "tour de France" et participerez avec lui à son évolution dans l'apprentissage de la vie.

La boucle sera bouclée quand la maturité aura fait son œuvre et que la réflexion pourra s'établir, lui amenant enfin l'apaisement.

Vous trouverez ici, en usant sans abuser, des anecdotes savoureuses qui ne s'inventent pas, ou secrètes que l'on ne répétera pas.

Vous apprendrez à mieux connaître la philosophie et la finalité de ce milieu de l'aristocratie ouvrière;

 

 

 

enfant_abbaye.jpg

 

-  L’ENFANT DE L’ABBAYE

 

En octobre 1226, la comtesse de Flandres et de Hainaut, Jeanne de Constantinople fonde, à quelques lieues au nord de Lille, une grande abbaye qu'elle confie à des religieuses de l’ordre de Cîteaux.

L'abbaye de Marquette prend le nom de « Repos Notre Dame » ou « Le Réclinatoire ». Elle est conçue à l’origine pour être un hôpital sensé accueillir les malades de la ville de Lille. Mais concilier cette activité et la vie contemplative se révèle très vite impossible. Le lieu est rapidement consacré exclusivement à la prière.

Une fois la construction de tous les édifices de l’abbaye achevée, ses abbesses la dotent d’une magnificence royale. L’abbaye atteint bientôt un tel renom de sainteté que les aristocrates échangent bénéfices et héritages contre des prières et les mérites des moniales.

Ces richesses attirent d’abondantes convoitises et l’abbaye est pillée à de nombreuses reprises tout au long des siècles. Les guerres de religions profitent aux brigands de grands chemins comme aux gueux de toutes sortes.

Elle est entièrement détruite par les révolutionnaires en 1792 et ses matériaux sont dispersés par les marchands.

Dernier vestige d’époque ; la porte monumentale. Après les outrages du bombardement de 1942, elle est abattue en 1947.

La petite Annette, témoin improbable de l’évolution permanente de cet ensemble architectural et monastique nous en livre ici tous les secrets.

Dans sa jeunesse, Gilbert HEU habitait à cent mètres de l’entrée d’un stade dont tout le monde disait qu’il était édifié sur l’emplacement d’une ancienne abbaye. Le portail métallique lui-même remplaçait la porte monumentale que l’on trouve encore sur les armes de la ville de St André-lez-Lille. Mais l’environnement s’était accommodé des diverses usines qui ont fait la richesse de la région pendant tout le vingtième siècle.

A l’aube du siècle nouveau, des fouilles sont entreprises, Gilbert HEU vient sur place et collecte toutes les données disponibles sur cette abbaye qui a bercé l’imaginaire de son enfance.

Il a souhaité ici redonner vie à une parcelle de notre territoire, en se basant sur les données historiques et en donnant vie à une petite fille qui en aurait suivi toutes les évolutions et déclins.

 

 

 

 

contes_cantonnier.jpg

 

-  LES CONTES DU CANTONNIER

 

 

Les contes du cantonnier reprennent des légendes que les anciens se racontaient à la veillée. Quelques bribes sont arrivées jusqu’à nous, elles nous sont remises en mémoire pour notre plus grand plaisir.

 

Chaque village d’origine médiévale a sa légende qui raconte que dans les entrailles du château ou de sa montagne, a été enterré un trésor. Ces trésors, sont ici, devant nos yeux écarquillés…
Ce livre si apaisant, est une bouffée d’air résumé en « légendes, princesses, trésors … » C’est un livre magnifique où les anecdotes se mêlent aux légendes. Du pont du Gard au pont d’Avignon, en passant par le trésor des templiers et les géants du Nord, le cantonnier nous fait redécouvrir les récits originaux de nos ancêtres dans un langage qui leur était propre.

 

 

genealogiebd.jpg

 

-  « LA GENEALOGIE EN BANDE DESSINEE »


Profitant de son expérience personnelle de généalogiste et de conférencier sur le sujet, l'auteur, enseignant, a pensé aux généalogistes débutants et scolaires, mais aussi à tous les généalogistes qui souhaiteraient visualiser les étapes de leurs recherches.
Cet album vous fera découvrir l'origine des sources officielles des différentes archives, en les plaçant dans leurs contextes historiques à Fréteval, Villers-Cotteret, Versailles ...
Par l'intermédiaire de Valéry, le fil conducteur, vous aurez une méthode progressive de recherche et de classement. La numérotation de Soza - Stadonitz et d'Aboville devient claire à établir.
La nécessité de recherches complémentaires devient évidente et Valéry vous guide dans votre quête.
La monographie qui termine l'enquête de Valéry, vous invitera à la concrétisation de vos propres recherches et à la possibilité offerte à chacun de devenir l'historien familial.

 

 RETROUVEZ GILBERT SUR SON SITE  :

 

http://gilbert.heu.free.fr/

 

 

 



14/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres