Les Rencontres Littéraires De Morières

Les Rencontres Littéraires De Morières

RACHEL KHAN - MARRAINE DU SALON DU LIVRE DE MORIERES LES AVIGNON 2018

Présentation1.jpg

 

Après 10 ans de danse classique, elle se tourne vers l’athlétisme : championne de France du 60 mètres, puis de 4x100 en 1995. Elle l’intègre l’équipe de France au Triple Saut .

En parallèle, elle chante dans un groupe de Hip Hop « cool Freddy » repéré au printemps de Bourges .

Spécialiste en droit public international, communautaire, européen et des droits fondamentaux. En 2009 elle intègre le cabinet de Jean-Paul Huchon en tant que conseillère culture. En 2013, elle est nommée par le département d’Etat de la maison Blanche au programme IVLP (international visitors leaders programm). Conseillère et directrice de Causette Afrique de 2016 à 2018.

Présidente d’Art’Aire Studio association de formation au métier d’acteur.

Depuis 2014, elle publie de nombreux articles dans le huffingtonpost  dont « Noire et juive : la liberté de l’espèce ».

Auteure du Roman « Les grandes et les petites choses » Editions Anne Carrière 2016, lauréate du festival du premier Roman de Chambery, finaliste du prix méditerranéen des lycéens.

Elle joue dans plusieurs longs métrages et série notamment, les derniers Parisiens d’Ekoué et Hamé, Les Grands de Vianney Lebasque ou 10% de Klapish.  Au Théatre à Avignon en 2017 dans les Monologues du Vagin, mise en scène par Coralie Miller et en Mars 2018 au Comédia au côté Sophia Aram, Delphine Horvilleur, Raphael Glucksman, En 2018 pour un création inédite d’Olivier Bruhnes pour le printemps du livre de Montaigu, dans « Vénus et Adam » d’Alain Foix au Théatre l’Apostrophe. 

Elle est co-auteure du livre Noire n’est pas mon métier sorti en mai 2018 aux éditions du seuil.

 

 

Image1.jpg

 

 

Nina Gary a 18 ans ; alors qu'elle tente de devenir une femme, elle réalise que quelque chose cloche. Entre son père gambien qui marche comme un tam-tam, son grand-père à l'accent de Popek qui boit de la vodka, entre le trop d'amour de sa mère cachée pendant la guerre, le rejet de la fac et la violence de la rue, elle est perdue. Noire, juive, musulmane, blanche et animiste, elle en a gros sur le cœur d'être prise pour une autre, coincée dans des cases exotiques où elle ne se reconnaît pas. Alors, elle court. C'est la solution qu'elle a trouvée pour échapper aux injustices et fuir les a priori d'une société trop divisée pour sa construction intime. Elle fait le choix de la vitesse pour se prouver qu'elle a un corps bien à elle et se libérer de l'histoire de ses ancêtres, trop lourde pour ses épaules. Un mouvement permanent pour s'oublier, et tout oublier de la Shoah, de l'esclavage, de la colonisation et de la reine d'Angleterre. Courir pour se perdre, s'évader, se tromper, être trompée, se blesser, se relever peut-être. Ne plus croire en rien, seulement au chronomètre et en l'avenir des 12 secondes qui vont suivre. Sentir ses muscles, pour vivre enfin l'égalité – tous égaux devant un 100 mètres, à poil face au temps. Entre les grandes et les petites choses, c'est l'histoire de Nina Gary, une jeune fille qui court pour devenir enfin elle-même.

 

Résultat de recherche d'images pour "noire n'est pas mon métier"

 

"Noire n'est pas mon métier" : 16 actrices signent un livre-manifeste pour une représentation plus juste au cinéma

Elles ont répondu à l'appel de l'actrice Aïssa Maïga. Dans "Noire n'est pas mon métier", elles témoignent du racisme et du sexisme qu'elles subissent en tant que femmes et Noires.

Elles interpellent le milieu du cinéma à quelques jours de l'ouverture du festival de Cannes : 16 comédiennes noires françaises, dont Firmine Richard ou Sonia Rolland, répondent à l'appel d'Aïssa Maïga. Ensemble, jeudi 3 mai, elles publient un livre collectif qui sonne comme un manifeste : Noire n'est pas mon métier (éd. Seuil). À travers leurs histoires et leurs parcours, ces actrices passionnées par leur métier témoignent du double plafond de verre – racisme et sexisme – qu'elles subissent en tant que femmes et Noires.

Le livre est un appel à une représentation plus juste de la société française au cinéma, au théâtre, à la télévision et dans le domaine culturel en général.




24/06/2018
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 57 autres membres