Les Rencontres Littéraires De Morières

Les Rencontres Littéraires De Morières

SMAÏN - PARRAIN DU SALON DU LIVRE 2019

Il y a au fil des mots, des œuvres, celles qui nous transportent, nous éclairent, celles qui nous racontent. Je suis très honoré d’être à vos cotés pour mettre les vôtres à l’honneur.
Les mots ne sont-ils pas de fidèles témoins de vie, imprégnés sur la feuille, scellés et éternels ?
Les miens sont des petites fulgurances et maximes du quotidien, ils rejoignent ainsi tous les auteurs de ces rencontres littéraires de Morieres les Avignon qui vont pendant ces quelques jours, je l’espère, vous conter parmi nous.
Je souhaite que ces rencontres soient des instants de fraternité et d’échange et qu’elles puissent éclairer de connaissance et de curiosité le plus large public.

« UN LIVRE EST UN PUITS DE SCIENCE ET JE NE SUIS QU’UN SEAU »

SMAÏN

Il y a au fil des mots, des œuvres, celles qui nous transportent, nous éclairent, celles qui nous racontent. Je suis très honoré d’être à vos cotés pour mettre les vôtres à l’honneur.
Les mots ne sont-ils pas de fidèles témoins de vie, imprégnés sur la feuille, scellés et éternels ?
Les miens sont des petites fulgurances et maximes du quotidien, ils rejoignent ainsi tous les auteurs de ces rencontres littéraires de Morieres les Avignon qui vont pendant ces quelques jours, je l’espère, vous conter parmi nous.
Je souhaite que ces rencontres soient des instants de fraternité et d’échange et qu’elles puissent éclairer de connaissance et de curiosité le plus large public.

« UN LIVRE EST UN PUITS DE SCIENCE ET JE NE SUIS QU’UN SEAU »

SMAÏN

Smaïn Faïrouze, dit Smaïn, est un acteur et humoriste français, né le 3 janvier 1958 à Constantine.

 

Smaïn débute par une longue carrière de café-théâtre dans les années 1980 en se produisant dans de petits cabarets parisiens. Plus tard, il fait la connaissance de Philippe Bouvard qui lui offre une place dans son célèbre Petit Théâtre. C'est là qu'il élargit son cercle amical en rencontrant Didier Bourdon, Bernard Campan, Pascal Légitimus et Seymour Brussel. Il monte avec ces quatre compagnons un petit groupe humoristique qui tourne pendant quelques années.

Mais c’est le one-man-show que Smaïn finit par choisir. Peu à peu, il connaît le succès et enchaîne les spectacles au fil des années : A star is beur en 1986, T'en veux ? en 1989, et Comme ça se prononce en 1996, spectacle pour lequel il obtient le Molière du meilleur one-man-show, une Victoire de la Musique ainsi que le grand prix de la SACEM. En même temps, Smaïn se voit offrir de plus en plus de rôles au cinéma, notamment dans L'Œil au beur(re) noir, film qui reçoit le César du meilleur premier film en 1988.

 

 

 

On me dit acteur, comédien, humoriste, je vous laisse me définir à votre convenance. Ce que je peux affirmer, c’est que je suis avant tout un saltimbanque des émotions, qui s’exalte de se rendre où il s’étonne. Je ne veux aucunement appartenir à tel ou tel groupe ou tendance.

Ma famille, ce sont les mots, véhicules des sentiments et du mystère infini. Devant une caméra, sur scène ou bien devant ma page, je suis en quête, la litté-rature n’est-elle pas la performance de la justesse. La fulgurance est un éclat qui saisit mon étonnement. Alors je raye sans cesse pour aboutir au plus près de l’excellence.

On me dit acteur, comédien, humoriste, je vous laisse me définir à votre convenance. Ce que je peux affirmer, c’est que je suis avant tout un saltimbanque des émotions, qui s’exalte de se rendre où il s’étonne. Je ne veux aucunement appartenir à tel ou tel groupe ou tendance.

Ma famille, ce sont les mots, véhicules des sentiments et du mystère infini. Devant une caméra, sur scène ou bien devant ma page, je suis en quête, la litté-rature n’est-elle pas la performance de la justesse. La fulgurance est un éclat qui saisit mon étonnement. Alors je raye sans cesse pour aboutir au plus près de l’excellence.

« J’ai cinquante balais et des poussières. L’heure de faire un peu le ménage. Aujourd’hui, le monde qui m’a vu naître est en voie de disparition, j’aurai bientôt trente ans de carrière, l’orphelin est papa, l’humoriste a ses humeurs. Bref, je me dis que j’ai assez de bouteille pour honorer l’existence en lui retirant ses bas et en revisitant ses hauts. Je me penche sur le mystère d’une identité sectionnée, je me raconte pour rechercher la trame d’une filiation perdue. Le rire fut ma théra-pitre, ma re-création, j’ai fait le clown comme pour excuser la faute. Je reviens me chercher afin d’offrir l’espoir à ceux pour qui la vie n’est qu’un double point d’interrogation. »

« J’ai cinquante balais et des poussières. L’heure de faire un peu le ménage. Aujourd’hui, le monde qui m’a vu naître est en voie de disparition, j’aurai bientôt trente ans de carrière, l’orphelin est papa, l’humoriste a ses humeurs. Bref, je me dis que j’ai assez de bouteille pour honorer l’existence en lui retirant ses bas et en revisitant ses hauts. Je me penche sur le mystère d’une identité sectionnée, je me raconte pour rechercher la trame d’une filiation perdue. Le rire fut ma théra-pitre, ma re-création, j’ai fait le clown comme pour excuser la faute. Je reviens me chercher afin d’offrir l’espoir à ceux pour qui la vie n’est qu’un double point d’interrogation. »



24/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres