Les Rencontres Littéraires De Morières

Les Rencontres Littéraires De Morières

ANNIE MALOCHET

 

 

                                                                                                       

Annie Malochet est née au Vietnam. Elle a résidé dans ce pays jusqu’à l’âge de 19 ans. De 6 à 19 ans elle a vécu à Saigon Capitale de la Cochinchine au sud du Vietnam où son père travaillait.

Elle revient en France pour continuer ses études à Aix-en-Provence à l’Institut d’Etudes Politiques. Après avoir obtenu son diplôme et passé un concours elle commence une carrière administrative qui l’amènera notamment à exercer en région parisienne mais aussi aux Antilles, à la Martinique, et en Polynésie Française, à Tahiti.

Puis en 2001 elle revient en Provence et plus exactement à Marseille une ville qu’elle a bien connue pour y avoir vécu lorsqu’elle était étudiante.

Ces séjours relativement longs accompagnés de voyages multiples  lui ont permis d’être en contact avec différentes formes de climats, de mentalités, de cultures et de civilisations mais aussi d’engranger des émotions des sensations qu’elle restitue dans ses œuvres en prose et en poésie.

 

Par ailleurs elle est membre du Pen-Club français, sociétaire de la Société des Poètes Français et déléguée régionale pour l’Union des Poètes francophones.

 

Bibliographie

 

Malgré une vie professionnelle, personnelle, très remplie, l'auteur n'a pas voulu sacrifier sa passion pour l'écriture.

Suivant les moments elle privilégie :

 

 

 


 -La prose :

                                             avec des Nouvelles :

 

Quatre recueils jusqu'à présent :

- "les enfants du pouvoir"

- "Récits de Tahiti" (2ème Edition : Editions "Edilivre Aparis")

(Prix Huguette Périer de l'Académie des jeux Floraux de Toulouse)

- "Il suffit d'un instant" (Editions Edilivre Aparis)

- "Métamorphoses et Métamorphose (Editions Edilivre Aparis")

 

 

                                               avec des romans :

 

-« Le treizième Arcane » (Editions du Roseau)

(Grand Prix au prix Honoré de Balzac à Douai)

 

-« La Cité des Plaines » Au C.L.I.P

(Médaille d’argent à l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse)

 

-« Les rivages incertains du temps » (Médaille d’argent de l’Académie d’Arras)

avec des récits de voyages :

 

à Tahiti, à l'Île de Pâques et dans bien d'autres îles du monde, certains de ses textes ont parus dans des revues .

 

                                               avec des pièces de théâtre

-« L’Esprit du tabac »

-« Parcours exemplaires »

 

 

-La poésie :

 

Avec les recueils publiés suivants:

-« Ô Tahiti » suivi de « Le Truck » et de « Australia 88 Editions Le Roseau 

 

-« La Brèche et le Serpent » Editions SPEPA°

(Prix de l’édition du recueil)

 

-« La demeure des nuages »  Editions les crayons bleus

(Prix Constantin Casteropoulos de l’Académie de Marseille)

 

 

-« Les fleuves incandescents du rêve » Editions les crayons bleus

(Médaille d’or de l’Académie d’Arras)

 

-« Lumière du Capricorne » Editions poésie vivante

(Prix de l’édition du recueil)

 

-« L’ivresse féconde des pluies » Editions ECI

(Médaille d’argent de l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse

 

-« L’Eveilleur » Centre d’impression littéraire provençal

 

-« Rites et labyrinthe » Editinter

             (Prix de l’édition du recueil)

 

-« Petite cantate des mouettes » Centre d’impression littéraire provencal

(Prix spécial du jury de la SPAF de Lyon) 

 

-« Celle qui changea de nom » Editions Edilivre Aparis

(2ème prix du recueil 2010 aux joutes poétiques du Roussillon)

 

-"Mobile et alibi" Editions Edilivre

 

-"Cavalier de feu sur cheval de vent" Editions Edilivre

(2ème prix du recueil 2011 aux joutes poétiques du Roussillon)

 

-"Fugue pour cornes de brume, vagues et mouettes" 

   Editions Edilivre

 

-"Terres embrasées"

   Edition Edilivre

 

 

Outre les prix cités plus haut pour des recueils précis Annie Malochet a été récompensée par :

*Le prix Marceline Desbordes Valmore à Douai en 1994

*Le prix Albert Dauzat de la Société des Poètes Français en 1999 à Paris

*Le muguet d’or de l’Académie de Lyon en 2004

 

 

         Lecture et mise en espace des oeuvres

 

 

*Deux de ses nouvelles et son recueil de poésie « L’Éveilleur » ont été joués au théâtre du Creuset des Arts le 14 avril 2004 à Marseille

 

*Le 14 décembre 2005 et le 9 mars 2006 des extraits de quatre de ses recueils de poésie ont fait l’objet d’une lecture avec mise en espace dans la salle de conférence de la bibliothèque de l’Alcazar à Marseille par les étudiants du département d’Art dramatique du Conservatoire national de région de Marseille sous la direction de leur professeur et metteur en scène.

 

*Le 23 novembre 2006 mise en espace et lecture à deux voix de 14 de ses poèmes à l’Espace Culture à Marseille

 

* Le 21 février 2008 mise en espace et lecture de son recueil à 2 voix « Petite cantate des mouettes » à l’espace écureuil à Marseille. Le 27 mai 2008 lecture à 3 voix et mise en espace du même recueil à l’Alcazar, reprise en mars 2009 pour les vingt ans de la Bibliothèque du Panier et, en décembre 2010 au Comité du Vieux Marseille.

 

*Le 10 mars 2010 dans le cadre du "Printemps des Poètes"(voir rubrique ci-dessous)

 

* Le 25 octobre 2010 Annie Malochet a été le poète invité aux lundis des Poètes à la Société des Poètes Français, 16 rue Monsieur le Prince à Paris. 

 

Printemps des Poètes

 

Elle a été Poète invité au « Printemps des Poètes » :

*à l’Université de Luminy en 2005 et en 2006 (lecture, rencontre)

* à la Bibliothèque de l’Alcazar en mars 2006 (lecture, rencontre)

*à Saint Etienne-les-Orgues le 9 mars 2007 : rencontre/dédicace

*à la médiathèque de Cassis en 2008 : rencontre/dédicace

 

* Le 10 mars 2010, dans le cadre du "Printemps des Poètes" sur le thème "Couleur femme" 15 poèmes de l'auteur (entre autres) ont été retenus et mis en espace  pour une soirée poétique par Chantal Holzinger et son atelier au Théâtre de l'Archange  à Marseille

 

* Présentation de l'auteur Annie Malochet au P.E.N. Club, le 14 avril 2012, à Paris

 

 

  

Autres manifestations

 

-Conférences

Annie Malochet a aussi donné des conférences dans des sociétés littéraires et à la Bibliothèque de l’Alcazar à Marseille avec les titres suivants :

 

*Le Pacifique et ses écrivains

* Blaise Cendrars

*Alexandra David Néel

*Sabine Sicaud

*Mosaïque indochinoise

*Jules Supervielle

*Jean Tardieu

*Andrée Chedid 

 

QUELQUES-UNES DE SES OEUVRES   EN PHOTOS

 

                           

Le téléphone sonna. J'étais seule à la maison. Je venais juste de quitter mon travail et de rentrer. Je décrochai.
-"Allô, dit-il, il devient urgent de changer. Cessez de tergiverser..."
Cette voix inconnue, d'homme qui ne s'était pas présenté, et cette phrase insolite, me laissa un instant interdite. Puis je pensai à une conversation interrompue, et reprise, une erreur certainement.
-"Vous vous trompez de numéro" répondis-je.
-"Non, non, je ne me trompe pas, et vous me connaissez parfaitement, mais vous feignez de m'ignorer. Quant à moi, je sais qui vous ETES".
-"Et à qui croyez-vous donc téléphoner ?"
 Cette insistance commença à m'irriter et à m'inquiéter à la fois.
-"A Marie-Pierre Désormeaux..."
 Mon nom prononcé par cette voix dont j'ignorais le propriétaire, me fit frissonner. Je ne lui laissai pas le temps de continuer.
-"Qui êtes-vous ?

 

L'homme esquiva ma question et continua:
-" Marie-Pierre Désormeaux, vous ne savez plus très bien où vous en êtes      en ce moment même dans votre vie".
-"Je sais mieux que quiconque..."

 

Il me coupa la parole cinglant :
-"Vous ne savez rien, et avant de raccrocher, écoutez le message que j'ai à vous transmettre. Il se résume en trois mots : CHANGER SANS TERGIVERSER".

                                                   

 

 

            

L'ÉVEILLEUR

 

 

 

Pour son huitième recueil de Poésie Annie Malochet nous entraîne par une étrange Odyssée vers un espace lové dans une époque peut être très ancienne mais à la géographie non identifiée

 

Ceux-là qui vivaient et s’alanguissaient dans la torpeur de cette île furent sortis de leurs songes par «l’Eveilleur » qui, après sa révélation resta caché mais laissa de sa présence incompréhensible une intense nostalgie car «‘sa nuit’/ fut éclat éblouissant/de lumière ».

 

Lors d’une longue marche, ils chemineront, pas à pas, ignorant leur destination.

 

Sans le vouloir, sans le savoir ils marchèrent vers « Lui » ce Centre où« Les messagères/aux griffes d’acier/labouraient et pétrissaient/l’être nu/livré à l’incandescence » mais le voyage, pour autant, n’avait pas encore pris fin…  

               

 

                                            

 

                                                             

 

VOUS POUVEZ RETROUVER SON OEUVRE COMPLETE SUR SON SITE :                                                                                                                                               http://annie-malochet.jimdo.com/  

 

 

 

 



26/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres